Une séance d’introduction à la méditation est proposée par Clermont-Dhagpo. Cette séance sera particulièrement conduite en fonction des débutants mais elle est ouverte à tous.

Thème de l’intervention ?

La détente est indispensable pour méditer. La séance de deux heures commencera donc par quelques exercices de relaxation basés sur la respiration et la prise de conscience du corps. Puis se succéderont de courtes sessions de méditation avec temps d’échanges pour mieux comprendre la façon de méditer. L’ensemble sera conduit par un instructeur de l’association. Chacun pourra choisir de s’installer sur un coussin ou sur une chaise avec une tenue souple.

Nous sommes tous à la recherche de repères et de sens à la vie. Nous cherchons souvent ces repères à l’extérieur de nous-mêmes sans jamais trouver véritablement l’apaisement.

Tout est éphémère, tout change tout le temps. De ce fait, nous sommes souvent déçus de ne pas obtenir ce que nous souhaitons. Nous avons aussi peur de perdre ce à quoi nous tenons. Or, si nous tournons notre attention vers l’intérieur de nous-mêmes, progressivement nous pouvons contacter et faire vivre nos qualités intrinsèques d’éthique qui donnent sens à notre vie : bienveillance, générosité, attention à autrui… Ces qualités demeurent quelles que soient les circonstances de la vie. Elles nous apportent un équilibre que l’impermanence des relations et des possessions ne peuvent nous assurer. Vécues de façon concrète, elles sont sources de bien-être.

Il est important de préciser que la philosophie bouddhique nous engage à être responsables de notre vie. Cette attitude prend en compte le lien de causalité ou loi de cause à effet : les paroles et les actes que nous posons sont comme des graines que nous semons. Lorsque ces graines rencontrent les conditions favorables, elles mûrissent et donnent des fruits en lien avec le type de graine semée.
Ainsi les actes favorables ou positifs que nous accomplissons nous conduisent vers plus de bien être, vers une vie plus simple et plus agréable. Au contraire, les actes négatifs nous apportent plus de mal-être et de souffrance.
Les enseignements bouddhistes nous donnent des repères qui nous permettent de comprendre quels sont les comportements favorables au bien-être et ceux qui conduisent plutôt vers la souffrance. Nous pouvons observer notre comportement vis à vis d’autrui, en d’autres termes, observer notre propre éthique. Ensuite il convient de comparer notre comportement aux repères donnés par l’enseignement bouddhiste.
Ce processus peut conduire à la conviction qu’il est préférable de poser des paroles et des actes positifs qui nous conduisent à une vie plus paisible et plus agréable ; Par exemple il est préférable :

  • d’être généreux plutôt que de prendre ce qui n’est pas donné, c’est à dire de voler,
  • de dire honnêtement la vérité plutôt que de dire des mensonges,
  • de tenter de réconcilier ceux qui ne s’entendent pas plutôt que de calomnier, etc.

La méditation permet de développer la clarté de l’esprit.  Dans ce contexte, la clarté de l’esprit fait référence à une conscience consciente d’elle-même, à la capacité de l’esprit à rendre connu l’inconnu. Se connaître lui-même est une qualité inhérente à l’esprit dont nous sommes en général privés et ignorants. Ainsi, face aux situations que nous rencontrons dans la vie courante (personnes, objets, goûts, etc.), la méditation vient à notre secours pour développer cette clarté de l’esprit à l’aide de l’attention et de la vigilance. Le résultat progressif en est une conscience des états mentaux de plus en plus rapide au fur et à mesure qu’ils apparaissent. Alors, nous restons plus facilement maîtres de nous-mêmes dans le choix des paroles et actes posés.

 

Graduellement, nous allons contacter et développer les qualités de l’esprit que le bouddhisme considère comme innées. Il s’agit de la générosité, de la bienveillance, de la compassion, de l’attention à autrui etc. Notre vie sera plus détendue et plus heureuse. Elle sera de moins en moins dépendante des événements extérieurs qui changent indépendamment de notre volonté ; Bien entendu ce processus naturel est progressif et demande du temps, mais les premiers résultats se font assez rapidement sentir.

Où et quand ?

Siège de l’association « Dhagpo Clermont-Ferrand » (KTT), situé au 14 bis rue Vaucanson à Clermont-Ferrand. Dimanche 11 août 2019, de 9h30 à 11h30. Pour venir : plan.

Participation ?

5 € mais l’argent ne doit pas être un obstacle à votre venue.

L’association organisatrice

Notre association est également un lieu de rencontre et de pratique qui propose une séance de méditation sur le souffle tous les vendredis de 19h à 20h sauf les jours de conférence. Le local est ouvert à partir de 18h30.

Informations :

Le KTT Clermont-Ferrand est relié au centre bouddhiste de Dhagpo Kundreul Ling situé au Bost commune de Biollet près de St Gervais d’Auvergne dans le Puy de Dôme.